• Les étendues d'eau (2)

    L'eau dans l'Art (2)Deuxième partie
    Les étendues d’eau :  mer, océan ou lac, étang ou mare ou fleuve, rivière, ruisseau ou torrent, cascade ou encore piscine.

    Les éléments présents dans cet article sont issus de documents présentés par Fabienne FEY, Conseillère Pédagogique Arts Visuels, secteur Moselle Est.

    Claude MONET, 1830-1903L'eau dans l'art
    Impression soleil levant, 1873
    Huile sur toile 48 x 63 cm
    Paris, musée Marmottan

    Régates à Argenteuil, 1872L'eau dans l'art
    Huile sur toile 48 x 75 cm
    Paris, musée d’Orsay


    Le paysage impressionniste : dès le début du XIXe siècle apparurent des vessies de porc destinées à contenir et à conserver les couleurs à l'huile. Les tubes d'étain ont été inventés vers 1840. Ces nouveaux récipients étaient beaucoup plus pratiques que les vessies de porc et permettaient de conserver les couleurs intactes plus longtemps. C'est grâce aux tubes d'étain que les peintres impressionnistes ont pu sortir de leur atelier pour aller peindre leurs paysages sur le motif, c'est-à-dire dans la nature.
    Pour l’artiste impressionniste, la gageure est de fixer sur la toile un reflet qui passe si vite qu’on craint de le voir échapper, de donner forme au spontané, au fugitif et « à la poésie magnifique de l’instant qui passe, de la vie qui continue » : cela entraînera une réforme de sa pratique. La peinture se faisait maintenant en plein air, durant un très court laps de temps, en peignant rapidement par touches successives, en point ou en virgules, formant un empâtement ou un glacis, sans craindre l’inachèvement ou le flou des contours, et un sujet se décline parfois en une « série » de plusieurs tableaux correspondant à plusieurs moments.

    Camille PISSARRO, 1830-1903L'eau dans l'art
    Le Grand Pont, Rouen
    Huile sur toile
    Pittsburgh, Museum of Art

    Vincent van Gogh, 1853-1890L'eau dans l'art
    La Seine et le pont de la « Grande Jatte », 1887
    Huile sur toile, 32 x 40,5 cm
    Amsterdam, Rijksmuseum Vincent van Gogh

    Vincent van Gogh, 1853-1890L'eau dans l'art
    Le Pont-Levis, Arles mai 1888
    Huile sur toile, 49,5 x 64 cm
    Cologne, Wallraf-Richartz-Museum

     

    Paul Cézanne, 1839-1906L'eau dans l'art
    Bords de la Marne, 1888
    Huile sur toile, 65 x 81 cm
    Saint-Petersbourg, Musée de l’Ermitage

     L’étang du Jas de Bouffan, v. 1878-89L'eau dans l'art
    Huile sur toile 73,5 x 60,5 cm
    Buffalo, New York

    Le Lac d’Annecy, 1896L'eau dans l'art (1)
    Huile sur toile, 65 x 81 cm
    Londres, The Courtauld Institute Galleries

    Cézanne peint avec des touches beaucoup plus larges que d’autres peintres impressionnistes, touches qui seront de plus en plus géométriques. On peut dire qu’il est un peu précurseur du cubisme. La palette des couleurs très riche change fondamentalement d’un tableau à l’autre.

    Gustave CAILLEBOTTE, 1848-1894L'eau dans l'Art (2)
    Villa à Trouville, 1884
    Montgomery Gallery / Kemper Corporation

    Le pont d’ArgenteuilL'eau dans l'Art (2)
    Huile sur toile
    New York, Metropolitan Museum of Art

    Caillebotte a peint quelque 500 œuvres dans un style souvent plus réaliste que celui de ses amis impressionnistes. Le peintre s'est illustré particulièrement dans des vues des rues de Paris faites depuis des balcons élevés, dans des
    scènes de la vie ouvrière, dans des paysages naturels de jardins et parcs, et dans des scènes nautiques (sur la Seine à Argenteuil et sur l'Yerres). Son souci du détail, ses notes colorées, et son rendu de la lumière font bien de lui un grand peintre impressionniste à l'oeuvre originale et diverse.

    Henri ROUSSEAU, 1844-1910L'eau dans l'Art (2)
    Bords de l’Oise, 1908
    Huile sur toile, 46,2 x 56 cm
    Northampton, Smith College Museum of Art


    Henri Rousseau a commencé à peindre à l’âge de 41 ans. Son premier tableau exposé au Salon des Refusés a provoqué l’hilarité du public en 1885. Tout aussi inébranlable que ses figurines, le « douanier naïf » affirme pendant 25 ans sa place sur le marché de l’avant-garde aux côtés de Paul Signac, Vincent Van Gogh, Paul Gauguin, Henri Matisse et d’autres encore. Il est longtemps considéré comme un grotesque, un peintre ambitieux ayant les capacités d’un enfant de 6 ans.
    Vassily Kandinsky, qui a certainement vu des œuvres des « naïfs » à Paris en 1906, qualifie « le grand réalisme de Rousseau » à côté de la « grande abstraction » comme l’un des deux pôles de l’art moderne.

    Maurice de Vlaminck, 1876-1958L'eau dans l'Art (2)
    Les rives de la Seine
    Huile sur toile


    Le mouvement du fauvisme, dont Henri Matisse était la tête de file se caractérise par des audaces chromatiques sans précédent. Les fauves n’ont plus le souci de respecter la couleur de l’objet représenté, mais se servent de tons purs pour accentuer l’expression

    Piet MONDRIAN, 1872-1944L'eau dans l'Art (2)
    Arbres au bord du Gein, vers 1908 ?

    Avant d’être reconnu comme peintre abstrait, Mondrian a traversé une longue période de recherche, déchiré entre son attrait pour l’art académique notamment de Rembrandt, et la modernité. Ce tableau montre un très nette influence de la peinture fauve.

    Paul KLEE, 1879-1940L'eau dans l'Art (2)
    Le gris de la côte, 1938, 125 (J5)
    Couleur à la colle sur toile de jute, 105 x 71 cm
    Berne, Centre Paul Klee

     

    Les tableaux de Paul Klee suggèrent l’eau, la mer plus qu’ils ne la représentent, soit par la couleur, par une atmosphère ou par le mouvement.

    David HOCKNEY, 1937L'eau dans l'Art (2)

    David Hockney, né à Bradford au Royaume-Uni en 1937, est peintre et photographe. Il est une figure du mouvement Pop Art des années 60. Il vit et travaille en Californie depuis 1998L'eau dans l'Art (2)



    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :