• Quelle dictée ?

    Quelle dictée ?Dictée : quelle dictée ?

    Des idées pour mettre en place des dictées de manière régulière. Un travail quotidien est nécessaire pour la mémorisation.

              

     

     

     

       I.      La dictée dans les textes officiels.

    Dans les Instructions Officielles de 1923, 1938, 1964, la dictée était étroitement liée à la notion de beau texte. Elle visait la transmission d’un bel usage, d’une certaine idée de la littérature française.

    Le texte de dictée était long, les difficultés lexicales et grammaticales nombreuses. Par la répétition (dictée quotidienne et nombre important d’heures consacrées à l’orthographe systématique), les élèves qui parvenaient à vaincre les difficultés accédaient au certificat d’étude.

    Dans les Programmes 2002, le mot « dictée » apparaît 2 fois, toujours indiqué entre parenthèses :

    « L’orthographe du verbe concerne essentiellement l’accord avec le sujet. Elle suppose que cette relation soit bien perçue par l’élève et qu’il sache mobiliser son attention pour marquer l’accord dans toutes les activités d’écriture (y compris d’écriture sous la dictée)…. Le repérage des chaînes d’accord dans le groupe nominal est une condition essentielle de la maîtrise de l’orthographe grammaticale. L’élève doit apprendre à mobiliser son attention pour marquer l’accord lorsqu’il est écrit (y compris sous la dictée). »

    A deux reprises le législateur a estimé nécessaire de préciser que la dictée était toujours un moyen d’enseignement à ne pas négliger.

    Dans les Programmes de 2007 la place et le rôle de la dictée sont réaffirmés de façon très explicites : « Les objectifs de la dictée peuvent être divers et doivent être précisément explicités pour les élèves. On distinguera ainsi notamment la dictée pour apprendre, la dictée dirigée et expliquée, la dictée préparée, la dictée de contrôle ». (Programmes, cycle 3)

     

              II.      Dictée évaluation ou dictée apprentissage ?

    Dans la dictée traditionnelle, les élèves perçoivent en priorité sa fonction d’évaluation et non sa fonction d’apprentissage.

    On peut remarquer que dans sa visée évaluative, la notation prend uniquement en compte les erreurs commises et non comme c’est le cas dans tous les autres domaines, les réussites.

    Le plus souvent la visée d’apprentissage se situe après l’échec orthographique et la sanction, au cours d’un moment de correction collectif pendant lequel les élèves décrochent rapidement.

    Il semble plus profitable de faire de la dictée une activité d’apprentissage, réservant la dictée de contrôle, à des bilans de fin de période ou en début d’apprentissages pour réaliser une évaluation diagnostique.

     

           III.      Différents exemples de dictées d’apprentissage

    • Dictée de mots

    Elle s’appuiera sur la constitution de listes de mots appartenant au patrimoine de l’enfant.

    Sur le site EDUSCOL, se trouvent des listes de fréquences des mots de la langue française écrite classées par ordre alphabétique, par fréquence décroissante, par nature et fréquence décroissante). Pour naviguer dans EDUSCOL : cliquez : sommaire / école / maîtrise de la langue / fréquence des mots de la langue française).

    • Les listes seront construites ou proposées en fonction des besoins de la classe.
    • Elles devront faire l’objet d’un travail d’appropriation et de mémorisation en classe.
    • Les mots seront consignés dans un cahier (qui suivra l’élève au cours du cycle) : on pourra présenter ces mots de plusieurs façons : par thème, par ordre alphabétique, par ressemblance orthographique, en tenant compte de la nature des mots (au C3) – noms communs + déterminants, adjectifs, mots invariables, verbes…
    • Les mots seront réactivés régulièrement pour pouvoir se fixer dans la mémoire.
    • Quantité raisonnable : CP 3 à 5 mots par semaine, CE1 8 à 10, CE2 CM 10 à 15,
    • Dictée de phrases composées par les élèves, issues des listes de mots,

    Exemple de mise en œuvre

    1. Jour 1, le lundi par exemple, constitution d’une liste de mots et travail en classe pour l’apprentissage de ces mots,
    2. Lundi soir, à la maison apprentissage et mémorisation des mots
    3. Jour 2, le mardi : en classe dictée de mots (ceux de la liste de la semaine et certains mots de listes antérieures) ; le mardi en classe, en fin de journée ou à la maison les élèves chercheront 1 ou 2 phrases en utilisant un nombre important de mots de la liste (écrire ces phrases sur une demi-feuille).
    4. Jour 3 (le jeudi) : lecture orale des phrases trouvées : les élèves indiquent les mots de la liste utilisés. L’enseignant ramasse les feuilles.
    5. Jour 4 (le vendredi) : l’enseignant dicte 2 phrases imaginées par les élèves. Les mots de la phrase qui n’ont pas été étudiés pourront être écrits au tableau ou épelés oralement. Les mots de la liste seront encadrés. Correction immédiate.
    • La dictée correction assistée: dictée individuelle d’un texte court. L’élève l’écrit en sautant 2 lignes.
      A la suite de la dictée, le maître fait au tableau une révision des principales difficultés en prenant d’autres phrases, d’autres mots et sans préciser le lien avec le texte de la dictée. Par observation d’analogies, les enfants doivent essayer d’effectuer le transfert orthographique. Après la fin de la révision, dont les traces restent au tableau, les enfants sont invités à reprendre le texte et à apporter toutes les corrections utiles.
    • La dictée 1 pour 4:
      Dictée individuelle (texte court – 4 ou 5 lignes).
      Les enfants se mettent alors par 2 et comparent leurs écrits. Ils réécrivent la dictée en se mettant d’accord (1 seul texte pour 2).
      Ils se regroupent alors par 4. A partir de la confrontation des dictées, établir une seule production par groupe, sur papier affiche. Les enfants peuvent utiliser tous les outils à leur disposition.
      Affichage des dictées sur papier affiche. Correction collective par confrontation. Dans cette activité le maître n’interviendra pratiquement pas, laissant les élèves expliquer et justifier.
      L’enseignant aura écrit le texte sur une affiche ou à l’arrière du tableau. Comparer la production de la classe avec le texte du maître.
      On peut proposer la dictée de ce même texte en temps différé (1 ou 2 semaine après).
    • La dictée sans retour: Un court texte est dicté. A la fin de la dictée, chaque élève, individuellement peut corriger son texte avec les outils dont il dispose. Il apporte alors son texte au maître qui met la note maximale si le texte est sans erreur. S’il reste des erreurs, le maître les met en évidence et prend acte d’un retour en enlevant un point. L’élève repart à sa place, corrige et revient voir l’enseignant …Chaque fois que l’élève revient, le maître enlève un point…. jusqu’à la correction totale.
    • Dicté préparée non visualisée
      Le texte court est lu deux fois. Pendant ce temps l’enfant a le droit d’écrire au brouillon ce qui lui pose problème. Il a le droit de rechercher des informations : listes de mots, répertoire de conjugaison, dictionnaire…Puis le texte est dicté.
    • La reconstitution de texte
    • La dictée à trous:
      elle cible une ou quelques difficultés (accord sujet/verbe, accord de l’adjectif, homonymes grammaticaux…). Le reste du texte est copié par l’élève en même temps que le maître écrit au tableau et donne des explications.

     

           IV.      Pour conclure

    S’il est important de dédramatiser l’orthographe, il ne faut pas la déprécier pour autant.

    Il faut donc sans doute proposer une pédagogie de l’orthographe où la vigilance orthographique s’appliquera en toutes circonstances et où la dictée jouera un rôle positif.

    La dictée ne sera qu’un moyen, parmi d’autres, pour faire acquérir aux élèves, progressivement, les bases de l’orthographe et permettre d’atteindre l’objectif d’écrire, en fin de cycle 3, une vingtaine de lignes en respectant les contraintes orthographiques, syntaxiques, lexicales et de présentation.

     

     

    Bibliographie

    -Didactique de l’orthographe, JP Jaffré. Hachette Education

    -Savoir orthographier A. Angoujard. Hachette Education

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :