• Classement des animaux - leur mode de déplacement.

    Classification - mode de déplacement des animaux

     Classement des animaux en fonction de leur mode de déplacement.

    Doc de préparation sur tout le chapitre "unité et diversité du vivant, le fonctionnement du vivant chez les animaux", pour les enseignants :

    « unité et diversité du vivant seq.pdf »

     

     Objectifs

    CE1 :

    • Nommer et décrire chaque animal.
    • Expliquer comment procède l’animal pour se déplacer : marcher, courir, voler, nager, ramper, sauter...
    • Savoir nommer et décrire les organes (ailes, pattes, nageoires) et les mettre en relation avec le mode de déplacement.
    • Savoir énumérer les raisons principales du déplacement des animaux.

    CE2 :

    • Nommer et décrire chaque animal.
    • Savoir comparer membres antérieurs et postérieurs chez des animaux différents et expliquer leur fonction.
    • Réaliser une première classification des êtres vivants en fonction de leur mode de déplacement.

     

     

    Classement des animaux - leur mode de déplacement.

    Les animaux se déplacent. Pour quoi faire ? (docs commun : zèbres/lionne, paons, flamands roses)

    • Que voit-on sur ces dessins ?
    • Pourquoi les animaux se déplacent-ils ? (chercher leur nourriture : à manger, à boire, se sauver : échapper à un ennemi, se protéger : du froid, du soleil, séduire : un mâle ou une femelle, suivre, migrer, marquer un territoire.

    « flamands roses.pdf »

    « zèbres et lion.pdf »

    « paon.pdf »

     

     

    Dessins d’animaux en mouvement. Les animaux n’ont pas les mêmes moyens pour se déplacer.

    • Présentation de dessins d’animaux se déplaçant, les nommer et les afficher au fur et à mesure au tableau. (docs 1 et 2 : homme, lion, autruche, serpent, sauterelle, araignée, escargot, mille pattes, chenille, canard, tortue, grenouille, aigle, chauve-souris, papillon, libellule, coccinelle, requin, crabe, pieuvre)
    • Les mêmes images sont distribuées aux différents groupes de 4 enfants. Leur demander de les classer. Synthèse des résultats, chaque groupe expliquant comment il a procédé pour classer ces animaux.

    Documents communs à afficher :

    « aigle chauve-souris.pdf »

    « canard escargot.pdf »

    « canard mouche.pdf »

    « crabe grenouille.pdf »

    « homme serpent.pdf »

    « lion.pdf »

    « mille pattes chenille.pdf »

    « papillon libellule.pdf »

    « poulpe tortue d'eau.pdf »

    « requin canard.pdf »

    « sauterelle araignée.pdf »

    « tortue grenouille.pdf »

    Documents individuels pour classement :

    « images d'animaux.pdf »

    « images d'animaux et résumé.pdf »

     

     

    Revoir les connaissances.

    • Les animaux ne se déplacent pas tous avec les mêmes moyens : Avec quoi se déplacent-ils dans l’air, dans l’eau, sur terre. Ecrire au tableau les réponses des enfants.
    • Inviter les groupes à refaire un classement suivant s’ils se déplacent dans l’eau, dans l’air ou sur terre.
    • Synthèse des résultats.
    • Résumé à compléter sur le doc 2 pour les ce1.
    • Ce2:

    Les animaux se déplacent pour rechercher de la nourriture, pour se cacher, pour fuir un ennemi, pour se reproduire. Ils ne se déplacent pas de la même façon sur terre, dans l’eau et dans les airs. Leur déplacement est adapté à leur milieu de vie. Un même animal peut avoir plusieurs modes de déplacement. Il peut alors explorer plusieurs milieux.

     

     

    Observation des animaux qui se déplacent sur terre.

    « Déplacements terre air eau.pdf »

    • Les nommer.
    • Ont-ils tous des pattes ? Ont-ils tous le même nombre de pattes ?
    • Conclusion : sur terre, les animaux peuvent se déplacer grâce à leurs pattes (4 pattes : chat, éléphant...), (2 pattes : homme, oiseaux...), plusieurs pattes (insectes...), ou sans pattes (escargot, ver de terre, serpents...)

    La marche et la course. (Docs 3 et 4 : déplacement sur terre : la marche, la course)

    « homme marche et course.pdf »

    • On s’interroge : comment fait-on pour marcher ?, pour courir ?
    • Dehors, les enfants sont par deux et ils s’observent en train de marcher et de courir : que font les bras, les jambes, la tête. Est-il nécessaire de plier les jambes pour marcher ou courir ?
    • Distribution des vignettes d’un homme entrain de marcher et courir. Découpage et trie des vignettes (doc 3), puis ranger dans l’ordre les images de la marche : C/A/E/G/D et ceux de la course : B/F/H
    • Sensibilisation aux mouvements effectués : peut-on mimer toutes les positions ? (La marche et la course sont une suite de déséquilibres, la position des bras contribue à équilibrer le corps au cours du mouvement)
    • Schématiser de profil la marche sous forme de dessins : o pour les articulations et / pour les différentes parties du corps.
    • Etablir les différences entre la marche et la course : longueur du pas (plus long pour la course), inclinaison du corps (penché en avant pour la course), mouvement des bras (montent plus haut pour la course), positions successives du pied sur le sol (marche : attaque par le talon), contact avec le sol (marche : il y a tout le temps un point d’appui sur le sol, course : succession de bonds)
    • Doc 4 : des dessins d’animaux en train de marcher et courir. Observation.

    Dans la marche, un animal tel que le chat est toujours en appui sur deux ou trois pattes. Lorsque la marche s’effectue sur « deux pattes » comme pour l’homme, il y a toujours un pied en appui sur le sol. La marche bipède de l’homme est une succession de déséquilibres.

    Le saut, la reptation. (Doc 5 : déplacement sur terre : le saut, la reptation)

    « Reptation du crocodile.pdf »

    « Saut du kangourou.pdf »

    • Observer la reptation d’un escargot: sous son pied, une série de plis transversaux, alternativement creux et saillants se déplacent de l’arrière vers l’avant. Ce sont des zones musculaires qui se contractent à tour de rôle. Le mucus sécrété par le pied facilite le glissement de l’animal.
    • Dessiner l’escargot et légender son dessin.
    • Déplacement du crocodile: le crocodile comme les lézards ont des pattes placées latéralement par rapport au corps. Celles-ci ne peuvent supporter le poids de l’animal, alors le ventre touche le sol. (Doc 6 : marche du crocodile)

    La reptation est un déplacement obtenu par de rapides mouvements d’ondulation du corps, le ventre trainant sur le sol.

    Tous les animaux qui se déplacent en rampant ont : un corps très allongé, une grande souplesse de la colonne vertébrale, la présence d’écailles sur la peau ou de griffes aux doigts pour pouvoir s’accrocher au sol.

    • Déplacement du kangourou: Observer grâce aux dessins du doc 5 les particularités physiques des animaux qui sautent : membres postérieurs beaucoup plus longs repliés en trois parties de longueurs identiques. Pour sauter, ils déplient leurs pattes arrière.

    Doc 7 : le saut du kangourou

    Observation des animaux qui se déplacent dans l’eau.

    « nage du poisson.pdf »

    « difts déplacements dans l'eau.pdf »

    • Les nommer.
    • Qu’utilisent-ils pour se déplacer ?
    • Nager avec les pattes: la grenouille et le canard ont des palmures (peau tendue entre les doigts), le manchot (ailes courtes qui lui servent de rames), la tortue marine, le phoque (membres courts et aplatis transformés en rames), le notonecte (insecte des mares et des étangs a des pattes aux extrémités aplaties et à la surface variable grâce à la présence de poils orientables)
    • La nage des poissons : Chez beaucoup de poissons, la nage est assurée par la queue. Les différentes nageoires jouent un rôle de stabilisateur. (Docs 8 et 9)
    • D’autres façons de nager : chez certains animaux, le corps très allongé dépourvu de membres (couleuvre, anguilles ...), la nage est assurés par des mouvements d’ondulation de tout le corps. (Doc 10)

    Dans l’eau, les poissons se déplacent grâce à leurs nageoires et leur queue, les oiseaux comme le canard utilisent leurs pattes palmées. La nage nécessite une forme hydrodynamique, une surface du corps très glissante.

    Observation des animaux qui se déplacent dans les airs.

    • Les nommer.
    • Qu’utilisent-ils pour voler ? Ont-ils tous le même nombre d’ailes ?
    • Un oiseau est un animal à quatre membres, au corps couvert de plumes, avec un bec corné dépourvu de dents. Ses membres postérieurs sont des pattes et ses membres antérieurs des ailes permettant à la plupart d'entre eux de voler. Le type de vol et les performances que ces espèces peuvent réaliser sont très divers. Leur masse varie de quelques grammes pour les oiseaux-mouches à plus de 100 kg pour les autruches.
    • La morphologie des oiseaux est adaptée à leur habitat et à leur mode de vie. Les oiseaux vivant sur les plages ou dans les marais ont, par exemple, des longues pattes.
    • De l'étude des ailes, il est facile de déduire, par exemple, si l'oiseau peut voler. S'il est migrateur, ses ailes présentent une extrémité plutôt effilée ; des ailes à l'extrémité plus arrondie témoignent d'un caractère plus sédentaire.

    Dans les airs, les animaux volent grâce à leurs ailes (2 ailes recouvertes de plumes pour les oiseaux sauf les chauves-souris dont les ailes sont recouvertes de poils, 4 ailes très fines pour les insectes)

    Les évaluations pour ce1 et ce2 : ICI

     

    D'autres articles :

    Classement des animaux en fonction de leur mode de reproduction : ICI

    Classement des animaux en fonction de leur alimentation : ICI

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    chrysalide
    Dimanche 29 Novembre 2015 à 15:47

    Waouh ! Super travail, très complet ! Bravo ! J'ai moi-même des CE1 CE2 cette année et vos documents vont beaucoup m'aider ! Merci pour ce partage!

      • Dimanche 29 Novembre 2015 à 17:08

        Bonjour Chrysalide... je te laisse faire la séquence sur les papillons ! sarcastic

    2
    hhbb
    Dimanche 26 Mars à 16:02

    awwsarcastic Nike 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :