• Ateliers d'écriture

    Ateliers d'écritureProposition de petits jeux d'écriture pour jouer avec les mots.Ateliers d'écriture

     

     

      "Obra" de Miro

     

     

     

    Documents réalisés en prenant des informations sur le livre : "Ateliers d'écritures à l'école élémentaire" de Dominique Mégrier aux éditions Retz.


     

    Ces propositions d'ateliers présentées sous format Word : « ateliers écriture.docx »

     

    Pourquoi, parce que

    Eveiller l’imagination, établir une communication d’un type nouveau entre deux enfants. Débloquer l’écriture.

    • Former des couples, le premier enfant écrit sur sa feuille 5 questions commençant par « pourquoi ».
    • Le deuxième enfant écrit 5 réponses commençant par « parce que »
    • Quand les enfants ont fini d’écrire, les propositions sont réunies.
    • Rechercher avec les enfants les couples de « pourquoi/parce que les plus amusants, les plus poétiques, et écrire ensemble un poème.

    Que serait le monde si…

    Faire preuve d’imagination et d’invention. Faire accepter ses vivions.

    • Proposer quatre situations extraordinaires :
      • Supposez que les chaises n’existent pas.
      • Supposez que les chaussures n’aient pas été inventées.
      • Supposez que tous les produits alimentaires soient gratuits.
      • Supposez que tous les gens deviennent sourds.

    Que serait alors le monde ?

    • Dresser la liste pour chaque situation de ce que serait le monde.
    • Mise en commun pour écrire un monde bizarre.

    Jeux de rimes.

    Travailler les sons. Aborder le travail de la rime.

    • Trouver un mot qui rime avec son prénom.
    • Donner aux enfants une dizaine de prénoms (ceux du groupe et d’autres). Trouver au moins deux mots rimant avec chaque prénom.
    • Oraliser les trouvailles.

    Jouons avec les sons.

    Travailler les sons. Travailler la rime. Organiser une histoire à partir de mots donnés.

    • Ecrire le plus de mots possibles rimant avec un prénom donné.
    • Ecrire un texte qui a du sens contenant tous les mots trouvés.
    • Elise : cerise, crise, bêtise, soumise, marquise.
    • Elise, la marquise, en pleine crise, mange des cerises en faisant des bêtises.

    Jus de pomme.

    Travailler la sonorité des mots. Débloquer l’écriture. Travailler l’imagination.

    • Donner un mot, composé ou non, et écrire le suivant en le faisant commencer par la dernière syllabe ou le dernier terme du mot précédent.
    • Jus de pomme, pomme de terre, terre de feu, feu de paille, paillasson, son de cloche…
    • Jeu à proposer à l’oral en début d’atelier.

    La pluie.

    Travailler l’imagination. Etablir de nouveaux rapports entre les choses, les personnes. Savoir répondre à l’inconnu. Travailler la vision que l’on a de soi, de quelqu’un d’autre.

    • Choisir un mot (pluie) et demander aux enfants de faire le rapprochement entre ce mot et un animal, une fleur, une couleur, un bruit, un personnage…. Comme s’ils répondaient à la question « Si la pluie était un animal, qu’est-ce que ce serait ?... »
    • La pluie, comme le zèbre rayé, comme la panthère bondissante… tombe la pluie !
    • La pluie, comme la rose ouverte, comme la désagréable ortie… tombe la pluie !
    • La pluie, comme le bleu de la mer, comme le gris des nuages… tombe la pluie !
    • La pluie, comme le tambour, comme les notes de piano… tombe la pluie !
    • Le mot inducteur est l’enfant lui-même.
    • Si j’étais un animal, je serais…
    • Si j’étais la musique, je serais…
    • Si j’étais le bruit, je serais…
    • Si j’étais un objet, je serais…
    • Le mot choisi peut-être un mot abstrait : silence, mémoire, orgueil…
    • Le mot choisi peut avoir des résonnances affectives : maman, enfance, berceau…

    Je suis contrariant

    Travailler le vocabulaire, jouer avec le sens d’un texte. Trouver le contraire d’un mot.

    • Modifier un texte proposé en remplaçant certains mots par leur contraire.
    • Araignée du matin : chagrin, pensait un bébé coccinelle cherchant à libérer ses ailes.
    • Araignée du soir : bonheur, pensait une maman coccinelle cherchant à emprisonner ses ailes.
    • Araignée du midi : souci, grognait un rat dans son chagrin de voir un chat près de sa belle.
    • Araignée de minuit : pas de souci, chantait un rat dans son bonheur de voir le chat loin de sa belle.

    Acrostiche

    Jouer avec les mots. Jouer avec la forme du mot. Solliciter l’imagination.

    • Ecrire un court poème, de sorte que la première lettre de chaque vers compose un mot ou un nom, dans le sens vertical. Commencer par des mots courts.
    • Acrostiche de fin de vers.
    • L’acrostiche double (début et fin)
    • Acrostiche triple.
    • Acrostiche de phrase : les premiers mots de chaque vers composent, en les lisant dans le sens vertical, une phrase.

    Haïkus

    Apprendre à écrire des textes courts. Apprendre à être bref et concis. Apprendre à traduire en peu de mots une vision fugitive, une impression, une émotion.

    • Ecrire un petit poème dont le thème est imposé ou non en respectant les consignes suivantes :
    • 1er vers : 5 syllabes
    • 2ème vers : 7 syllabes
    • 3ème vers : 5 syllabes
    • Thèmes : vision fugitive d’un objet, d’une fleur, d’un paysage, d’une couleur…
    • Poème de Basho : sur une branche nue, un corbeau s’est posé, soir d’automne.

    La lettre imposée

    Travailler le vocabulaire. Jouer avec les mots.

    • Ecrire un texte dont tous les mots commenceront par la même lettre, thème libre.
    • A partir des différents mots trouvés, écris un texte.

    Mon essentiel

    Jeu de déblocage. Se connaître soi-même : l’enfant face à lui-même. Connaître l’autre, apprendre à connaître les enfants.

    • Ecris la liste des 10 choses essentielles à ta vie, ce qui est le plus important pour toi. Ces choses essentielles peuvent être des personnes, des lieux.

    Le mot inducteur

    Faire des associations libres de mots. Améliore la confiance ne soi. Solliciter l’imagination.

    • A partir d’un mot proposé, écrire tous les mots leur venant à l’esprit liés à ce mot de départ, puis écrire des phrases, chacune contenant un mot de la liste.
    • Sourire : bébé, soleil, maman, joli, bouche, lèvres, oiseau, joie, amitié, animal.

    Quand je souris, je suis jolie. Mon éléphant sourit quand je regarde le soleil.

    La boîte aux trésors

    Apprendre à écrire brièvement. Choisir un thème sur lequel on aimerait écrire.

    • Sur une bande de papier, chaque enfant note un sujet à partir duquel ils aimeraient écrire.
    • Lecture, puis les bandes sont collectées et mises dans la boîte à trésors.
    • Chaque enfant peut quand il le désire puiser une bande quand il lui vient l’envie d’écrire.

    Calligramme

    Lier la forme d’un poème (dessin) avec le fond (histoire). Apprendre à mettre un texte sous forme visuelle.

    • Présenter des exemples de calligrammes
    • Ecrire une histoire dont les lettres formeront un dessin. On peut commencer par écrire ou par dessiner.

    Inventions

    Stimuler l’inventivité. -> travailler les sonorités des mots. Effet de surprise. Travailler le vocabulaire.

    • Donner aux enfants une liste de mots dont ils ne peuvent pas connaître le sens : acropole, acrostiche, baliverne, caduque, déontologie, éphémère, faribole, gaudrioles, hétéroclite, inimitié…
    • Ecrire une définition personnelle et ludique de ces mots : regarder le mot écrit, le répéter plusieurs fois à l’oral. La définition sera trouvée à partir de la forme et de la sonorité du mot.
    • Lecture des définitions personnelles et lire celles du dictionnaire.
    • Rechercher dans le dictionnaire des mots dont vous ne connaissez pas le sens, sans lire la définition.

    Le gazon

    Travailler les rimes et les sons. Inventer des mots. Rechercher ce qu’un son peut donner comme sens à un mot.

    • Proposer un mot simple comme GAZON
    • Chacun joue à trouver des mots rimant avec ce terme.
    • Ecrire une deuxième liste de mots inventés rimant avec gazon.
    • Créer une comptine avec tous les mots trouvés.

    Histoire collective

    Travailler et écrire en commun. Avoir un style d’écriture précis et concis. Accepter les propositions venant d’autrui. Savoir imposer son style d’écriture.

    • L’enfant qui commence écrit une courte phrase sur une feuille, puis passe la feuille à son voisin qui à son tour va écrire une phrase qui fait suite à la première….
    • L’enfant qui écrit en premier doit écrire une phrase ouverte qui donne la possibilité d’écrire dans plusieurs directions.
    • Le dernier doit écrire une phrase qui doit clore le texte.

    Le monde à l’envers

    Jeu de déblocage. Jeu de libération. Introduction au monde du calembour. Jeu de mots. Jeu de mixage et de permutation.

    • Etablir des listes de mots composés à partir des prépositions « de », « en », « à » (pomme de pin, boîte en carton, fer à repasser…)
    • Utiliser ces listes et écrire d’autres mots en inter changeant les termes.
    • Inventer une histoire farfelue comprenant ces mots.
    • Même travail à partir de verbe : manger comme quatre, chanter comme une casserole…
    • A partir des adjectifs : gao comme un pinson, blanc comme neige, doux comme un agneau…

    Anagramme

    • Reconstituer un mot à partir des lettres d’un autre mot. (nacre, ancre)

    Métagramme

    • Transformer un mot en changeant une lettre. (souche, louche)

    Logogriphe

    • Trouver un mot dont les lettres combinées forment d’autres mots (parc, carpe)

    Tautogramme

    • Tous les mots d’un texte commencent par la même lettre.

    Palindrome

    • Texte dont l’ordre des lettres reste le même dans les deux sens de lecture.

    Lipogramme

    • Ecrire un texte en s’interdisant l’utilisation d’une lettre.

     

    Ces propositions d'ateliers présentées sous format Word : « ateliers écriture.docx »

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :